Jean-François Chalgrin

Architecte  français

1739-1811 

 

 

Chalgrin  représentant du néoclassicisme qui se développa sous le règne de Louis XVI, dans sa forme la plus pure, appelée « grecque » ou « dorique ».

Il  séjourna à Rome de 1759 à 1763, où il remporta le Grand Prix de Rome en 1758 et reçut l'enseignement de Servandoni.

Il fut élu en 1799 à l'Académie des Beaux-Arts.

En 1806, Napoléon Ier le chargea de construire un monument à la gloire de la Grande Armée. L'Arc de triomphe de l'Étoile a, pour l'essentiel, été conçu par Chalgrin, mais celui-ci mourut peu après le début effectif de la construction.

Il se distingue par le grandiose des conceptions plus que par la précision des détails.

 

Principales réalisations et restaurations:

 

L’Hôtel de Saint-Florentin, dit aussi de Talleyrand, construit pour le comte de Saint-Florentin, à l'angle nord-est de la place de la Concorde à Paris de 1767 à 1769.

L’Hôtel de Mlle de Luzy, rue Férou de 1767 à 1770. 

Le collège Royal de France à Paris 5e arr.

Restauration de la façade de l'église Saint-Sulpice dont le fronton avait été frappé par la foudre, il le remplaça par la balustrade actuelle en 1777

Le monumental buffet d'orgue et de la tour Nord de l'église Saint-Sulpice de 1777 à 1780. 

La chapelle du Saint-Esprit, rue Lhomond en 1778. 

L’église Saint Philippe du Roule à Paris en 1784. 

Transformations au Palais du Luxembourg de  1799 à 1805 : subsistent notamment de ces aménagements l'escalier d'honneur et le salon des Messagers d'État. 

Les plans de l’Arc de triomphe de l'Étoile de 1806 à 1811. 

Reconstruction du Théâtre de l'Odéon en 1807, avec l'architecte Baraguay après l'incendie de 1799

 

 

accueil Paris  -  plan du site